Rosenberger OSI devient fournisseur pour les salles d’interconnexion

Le boîtier DN-ODF compact offre une densité de ports jusqu’à trois fois supérieure à celle des solutions conventionnelles et permet d’économiser de la surface ainsi que des ressources dans les datacenters.

Rosenberger Optical Solutions & Infrastructure (Rosenberger OSI) propose désormais des solutions pour les salles d’interconnexion (Meet-Me-Rooms) des datacenters. Une salle d’interconnexion est un espace physique au sein d’un datacenter en colocation ou neutre au niveau opérateurs, qui assure les connexions avec le monde extérieur.

Afin de connecter les câbles venant de l’extérieur au réseau local du datacenter, des solutions de distribution en 19 pouces, des jonctions ou des baies de répartiteurs au format ETSI de 600 mm sont utilisées. Pour câbler ces salles, Rosenberger OSI recommande en particulier le système de distribution DN-ODF (Data Network Optical Distribution Frame), qui intègre le concept de répartiteur principal en fibre optique (GFHVT).

Les datacenters en colocation et neutres au niveau opérateurs hébergent souvent les services de plusieurs opérateurs (télécoms). Les clients des datacenters utilisent les salles d’interconnexion pour s’interconnecter ou se connecter avec un ou plusieurs opérateurs.

Le défi de la gestion de l’espace dans le datacenter

Bien que le concept et l’utilisation d’une salle d’interconnexion ne soient pas nouveaux, la création et la gestion initiales de ces espaces sont devenues au fil du temps un sérieux défi pour les opérateurs. En raison de certaines pratiques inadéquates et en l’absence de normes, il est arrivé que les serveurs de l’opérateur réseau préféré de nouveaux clients ne puissent pas être installés dans la salle d’interconnexion en raison de difficultés physiques/locales.

La solution : l’utilisation du DN-ODF

L’espace est le bien limité le plus précieux dans le datacenter, et les baies de câblage standard exigent beaucoup d’espace. Au cours des 100 années d’existence des télécommunications, les principes de base du répartiteur principal ont fait leurs preuves et ont évolué au fil du temps. La prochaine étape logique de l’évolution des solutions de câblage central pour les datacenters, les campus et les bâtiments est le DN-ODF, qui permet de gagner de l’espace“, déclare Ronny Mees, chef de produit chez Rosenberger OSI. Le DN-ODF est non seulement bien adapté à la salle d’interconnexion, mais aussi à l’emplacement central du brassage dans le datacenter.

Une compacité très élevée

Le DN-ODF agit comme un emplacement de brassage haute densité avec jusqu’à 2 160 ports LCD par rack pour les câbles fibre optique dans les datacenters. En outre, le DN-ODF peut être utilisé comme point de transfert pour les transitions du réseau (Meet-Me-Room), par exemple dans les datacenters de colocation, comme armoire de distribution principale, armoire de distribution intermédiaire ou armoire de distribution de zone selon la norme EN50173-3 avec une densité de remplissage extrêmement élevée dans les datacenters et les salles informatiques.

Avantages par rapport aux racks 19″

L’installation du DN-ODF est avantageuse, entre autres, parce qu’elle permet d’utiliser l’espace mural qui ne serait pas utilisable autrement, contrairement aux baies standard. Si nécessaire, la solution peut également être utilisée avec deux ou plusieurs distributeurs principaux de rangée “Dos à dos” avec une faible profondeur totale. De plus, le DN-ODF offre une densité de ports par zone de datacenter pouvant aller jusqu’à trois fois celle des armoires de câblage classiques.

Efficacité et souplesse d’utilisation

Le fonctionnement du système est également plus convivial, puisque toutes les opérations – ainsi que le montage – peuvent être effectuées à partir de la partie frontale. Toutes les connexions et tous les câbles sont à portée de main et faciles d’accès. Le système convient aussi bien aux connexions de brassage et épissures et peut également être connecté en option à des solutions de câblage dans les plafonds. “Notre solution permet non seulement d’économiser de l’espace, mais elle est également structurellement flexible, et favorise ainsi la tendance importante qui consiste à optimiser encore plus l’utilisation de l’espace dans les datacenters“, explique le chef de produit Mees, en commentant les avantages du système.

Share: