Schneider Electric : un framework pour mesurer et analyser l’impact du datacenter

Le constructeur français a développé un outil dédié aux opérateurs de datacenters. Il s’agit d’un framework pour récupérer et analyser des métriques pour mieux comprendre analyser l’impact environnement de son datacenter. Le PUE reste un métrique de référence, mais pas suffisant.

En tout, Schneider Electric a identifié 23 métriques réparties en 5 catégories :

  • énergie
  • émission de gaz à effet de serre
  • eau utilisée
  • déchets
  • occupation foncière et biodiversité

Selon Schneider Electric, il y a trois grandes étapes pour arriver à cette optimisation environnementale :

  • étape 1 : métriques sur l’énergie, les gaz à effet de serre et l’eau
  • étape 2 : métriques sur l’énergie, les gaz à effet de serre, l’eau et les déchets
  • étape 3 : l’ensemble des 5 catégories de métriques

Pour Schneider Electric, il a fallu définir les métriques à considérer et comme l’indique le livre blanc explicatif, les indicateurs considérés furent nombreux :

  • ce qui est important et relevant du datacenter
  • ce qui impacte directement et indirectement l’environnement
  • ce qui est simple à implémenter
  • ce qui est simple à communiquer
  • ce qui est possible à mettre en action et valable dans tous les pays
  • ce que peut être standardisé et quantifié

Ce framework n’est pas accessible directement, il se dédie avant tout aux opérateurs qui doivent l’implémenter. Vous pouvez utiliser des frameworks publiques qui permettent de faire l’observabilité de l’infrastructure et des serveurs tel que la solution française : Scaphandre.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.