SpaceX a lancé 240 satellites Starlink en 3 semaines, et l’Arcep a donné son feu vert

La constellation Starlink en orbite s’est enrichie de 240 nouveaux satellites grâce à 4 lancements de SpaceX – chacun emportant 60 satellites – réalisés ce mois de mars, les 4, 11, 14 et 23 mars, depuis Cap Canaveral en Floride. Le dernier lancement de la société l’Elon Musk a exploité une fusée Falcon 9, avec un booster de vol qui a servi lors de cinq lancements précédents, et équipé d’un couvercle de carénage de cargaison composé de deux moitiés réutilisées des vols précédents.

Si à terme 10 000 satellites actifs devraient être déployés, la priorité à court terme est d’étendre la couverture géographique du service Internet haut débit à de nouveaux clients et pays. L’objectif de lancer 1500 satellites dans un premier temps devrait être rapidement atteint. Il était fixé à 2020. Planet, deuxième plus grand opérateur de constellation commerciale, n’a à ce jour lancé que 240 satellites.

Si le déploiement de la constellation suit son rythme, il n’en est pas de même du matériel au sol, antenne et kit modem, ce qui limite le déploiement de la version bêta du service. Les commandes enregistrées aujourd’hui seront servies jusqu’à la fin de l’année. Ce qui s’annonce rassurant, cependant, c’est que les premiers utilisateurs du service se déclarent plutôt satisfaits. A confirmer cependant lorsque le service subira de fortes charges.

L’Arcep a donné son feu vert

Après les États-Unis et le Canada, l’Arcep, l’autorité française de régulation des communications, vient de donner son feu vert pour le déploiement du réseau Internet Starlink sur le territoire français. “SpaceX a désormais l’autorisation de mettre en place des fréquences radioélectriques pour son service Starlink. Cela signifie que Starlink peut proposer une offre Internet par satellite en France“.

Starlink va pouvoir déployer les réseaux passerelles qui assureront la liaison entre le réseau terrestre et les satellites, et ainsi de disposer d’un internet de qualité jusque dans les zones rurales. Seule condition, l’Arcep a imposé à Starlink la mise en place de stations terrestres permettant d’accéder au réseau. L’autorisation d’installer trois bases terrestres – à Gravelines, Villenave d’Ornon et Saint-Senier de Beuvron – a été donnée par l’Arcep.

Share: