SPIE intègre de l’intelligence artificielle aux dispositifs de vidéoprotection urbaine

Notre commentaire – Au delà de ses usages, la vidéoprotection est un double moteur, pour les réseaux fibre et pour les datacenters de proximité. Un marché à suivre…

SPIE CityNetworks, filiale française du groupe SPIE, innove pour répondre à l’évolution de la demande publique en matière de vidéoprotection urbaine. Portées par une forte volonté politique locale de sécuriser le cadre de vie des citoyens, les villes équipées de caméras de vidéoprotection ont vu leur nombre se multiplier ces dernières années. Cette demande croissante implique une évolution des services aux collectivités à laquelle les experts de SPIE CityNetworks ont su répondre.

SPIE CityNetworks au cœur d’un marché en plein essor

SPIE CityNetworks, interlocuteur privilégié des collectivités territoriales, s’est très tôt positionnée sur le marché de la vidéoprotection urbaine. « Ces dernières an­nées, les collectivités ont donné un véritable coup d’accélérateur dans ce secteur. La quantité d’images et d’information à traiter s’est considérablement accrue », constate Simon Coutel, directeur opérationnel Île-de-France de SPIE CityNetworks.

Depuis la conception jusqu’à la réalisation, l’exploitation et la maintenance de réseaux de caméras, les équipes de SPIE CityNetworks interviennent sur toute la chaîne de valeur. Elles installent également des réseaux de transmission dédiés, afin de garantir une performance maximale en matière de sécurité comme de maîtrise des données.

Une part des acti­vités de SPIE CityNetworks porte sur son expertise des réseaux FTTx[1] : « Nous nous appuyons sur ces compétences pour concevoir et déployer des réseaux de fibres optiques dédiés à la vidéoprotection urbaine. Au cas par cas, nous sommes en mesure d’apporter des solutions de transmission basées sur les réseaux mobiles (3G, 4G et bientôt 5G) ou sur des infrastructures existantes pour optimiser les coûts de déploiement selon une approche IBLO[2] », explique Simon Coutel.

Enfin, SPIE CityNetworks conçoit, réalise et assure la maintenance des centres de supervision urbains (CSU), partie névralgique des réseaux de vidéoprotection urbaine, qui reçoivent et traitent les flux vidéo.

Des équipes de SPIE spécialisées en design et en ergonomie conçoivent et fabriquent, dans des ateliers situés à Toulouse, des équipements sur-mesure (mobiliers, murs d’écrans, éclairage, acoustique…) afin de créer un environnement de travail adapté aux besoins des agents et leur permettre d’exploiter efficacement les images transmises.

Extension des réseaux de caméras et gouvernance des données

La gouvernance de la donnée publique consti­tue un enjeu majeur pour les collectivités qui souhaitent disposer d’une autonomie et d’une maîtrise totales des données produites par les caméras de vidéoprotection. À ce titre, la de­mande publique de création de datacenters locaux à haut niveau de sécurité, s’accentue. SPIE CityNetworks les conçoit, les réalise et en assure la maintenance.

L’intelligence artificielle pour répondre aux nouveaux besoins des territoires

Les techniques d’intelligence artificielle rendent possible le dévelop­pement d’algorithmes capables de traiter des volumes importants de données, d’analyser les images et de détecter tout type d’évènement sur la voie publique. SPIE CityNetworks, en tant qu’intégrateur de solutions, contribue à rendre fonctionnels ces algorithmes intelligents, en respectant strictement le cadre législatif et réglementaire en vigueur, notamment en termes de protection des données personnelles et de respect de la vie privée.

Le périmètre de l’intelli­gence artificielle est extrêmement fécond et porteur de nouvelles solutions dont certaines sont déjà opérationnelles, et apportent une aide concrète aux opérateurs des CSU. Ces solutions permettent notamment de réduire la durée de la recherche et de l’extraction d’images dans les historiques de vidéoprotection et d’accélérer les enquêtes.

Les progrès à venir dans ce domaine permettent d’envisager des applications novatrices et diversifiées dans le cadre de la vidéoprotection urbaine (détection de situations à risque, signalement des stationnements gê­nants ou respect des zones de circulation réservées aux mobilités douces afin d’en encourager la pratique en ville…). SPIE CityNetworks a réalisé des premières mises en œuvre de ce type de solutions concrètes et opérationnelles. Ses experts expérimen­tent d’autres innovations fondées sur l’intelligence artificielle pour confirmer les approches, les modalités de mise en œuvre et les usages les plus pertinents.

Les collectivités ont engagé activement des politiques de transition numérique. Cela les amène à repenser de manière globale la gestion de la sécurité sur leur territoire, en tirant parti des innovations technologiques. SPIE CityNetworks, par son expertise globale est en mesure d’apporter une réponse spécifiquement adaptée aux enjeux de chaque territoire.

[1] Fibre to the… consiste à amener la fibre optique au plus près de l’utilisateur, afin d’augmenter la qualité de service (en particulier le débit) dont celui-ci pourra bénéficier.

[2] Infrastructure de boucle locale optique

Share: