STACK Infrastructure recourt à la titrisation pour emprunter 400 millions $ supplémentaires

En photo : le futur datacenter STACK Infrastructure de San José, sur la Silicon Valley, Californie

C’est la quatrième opération de financement par titrisation que réalise STACK Infrastructure, opérateur d’une plateforme de datacenters américains, un emprunt 400 millions de dollars garanti et au taux de 1,87%, qui porte à 1,8 milliard de dollars les levées du groupe pour financer la construction de datacenters à l’échelle de l’hyperscale.

La titrisation, engagement de financement immobilier programmatique

La titrisation est une stratégie de financement qui permet à une entreprise d’emprunter plus facilement et au taux le plus bas de l’industrie. Il s’agit plus précisément du modèle de financement des entreprise immobilières programmatiques, où le porteur de projets s’associe à des investisseurs sur une série de projets, ciblant généralement un créneau stratégique ou un type de produit. L’arrangement fournit une source constante de capitaux, une expertise de développement ciblée et un plan de marche reproductible pour lancer de nouveaux projets.

Dans l’industrie des datacenters, une approche programmatique ou ‘plate-forme’ est courante pour les entreprises qui cherchent à construire un réseau de datacenters.

STACK finance 100 MW d’engagements

En adoptant ce mode de financement, STACK Infrastructure accède à des capitaux bon marché grâce à la titrisation, en créant une garantie basée sur la solvabilité d’un pool d’actifs spécifique, plutôt que sur l’ensemble de l’entreprise. En particulier en émettant des notes de dette adossées à des flux de trésorerie provenant de datacenters opérationnels ou en construction pré-loués à 100% par les entreprises les plus importantes et les plus solvables au monde, les grands acteurs du cloud.

La société est au fait de ces pratiques, elle est issue de la réunion des actifs datacenters d’Infomart et de T5 acquis par le fond IPI Data Center Partners. Cette fusion a permis de créer la ‘plateforme’ évoquée plus haut avec des datacenters répartis sur le territoires américain – San José (Californie), Atlanta (Géorgie), New Albany (Ohio), Prince William (Virginie), Avondale (Arizona), Fort Worth (Texas), Chicago (Illinois) et Portland (Oregon). Soit une empreinte nationale couvrant 140 000 m² d’espaces de colocation et 100 mégawatts de capacité.

La stratégie de STACK se compose de Ready STACK, espace de vente en gros ‘rack ready’ ; Power STACK, des salles pré-alimentées pour des besoins plus importants ; Hyper STACK, des projets hyperscale sur mesure pour des campus entiers.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste

1 thought on “STACK Infrastructure recourt à la titrisation pour emprunter 400 millions $ supplémentaires

Comments are closed.