Stratégie quantique : le finlandais IQM s’installe en France

En image, l’un des premiers ordinateurs quantiques d’IQM, au siège de la start-up, à Espoo en Finlande

IQM, l’un des rares acteurs européens à se lancer dans la course pour le développement de l’ordinateur quantique à base de circuits supraconducteurs – l’une des voies les plus prometteuses pour développer l’ordinateur quantique – choisit de s’installer en France, confirmant l’attractivité du territoire pour les startups quantiques, moins d’un an après le lancement de la stratégie en la matière.

Pour répondre à l’enjeu de souveraineté que représentent les technologies quantiques, le Président de la République a lancé, le 21 janvier 2021, une stratégie nationale dotée de 1,8 milliard d’euros de financements publics et privés, dont 1 milliard financés par l’Etat. Son objectif : enrichir et affirmer les capacités de la France sur le plan scientifique et technologique, ainsi que dans les chaînes de valeur industrielles et le développement du capital humain, afin d’assurer notre indépendance dans ce domaine technologique qui façonnera le futur. Cette stratégie a déjà permis de multiplier par 4 l’investissement public dans la recherche et par 2 l’investissement dans la formation des talents.

Moins d’un an après le lancement de la stratégie quantique sur le plateau de Saclay, et après le britannique KETS, la startup finlandaise IQM choisit à son tour de s’installer en Ile-de France pour renforcer ses interactions avec l’écosystème français de recherche, d’industriels et d’investisseurs.

Berceau de la recherche sur les qubits supraconducteurs, la France a su former grâce à l’excellence de sa recherche les talents qui pilotent aujourd’hui les programmes quantiques de plusieurs leaders mondiaux tel que Google, IBM ou encore Yale, tout en gardant une excellence locale à l’origine d’innovations de ruptures tel que celles ayant donné lieu à la startup Alice&Bob.

« Grâce à des acteurs tels que l’Institut rayonnement – matière de Saclay (IRAMIS), l’Ecole Normale Supérieure, Thales, Alice&Bob et aujourd’hui IQM, ainsi qu’aux investissements de la stratégie nationale quantique, la France est en passe de devenir la capitale de la recherche et de l’innovation en matière de circuits quantiques supraconducteurs », a déclaré Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques.

Share: