T-Systems dévoile les nouveautés de son offre de cloud public Open Telekom Cloud

T-Systems dévoile les nouveautés apportées à son cloud public Open Telekom Cloud disponible depuis des datacenters européens.

La mise à disposition d’un service de Edge Computing au premier trimestre 2020, de nouvelles cartes graphiques ou GPU ainsi que de nouvelles fonctionnalités pour l’Intelligence Artificielle comptent parmi les principales nouveautés. Ces dernières viennent compléter une offre déjà très complète, reconnue pour ses performances d’après le cabinet d’analyse Cloud Spectator.

Avec ces nouvelles fonctionnalités, T-Systems propose à ses clients Open Telecom Cloud d’accéder à un catalogue de services étendu. De plus, les clients grands comptes d’Open Telekom Cloud peuvent maintenant bénéficier au sein de leur propre datacenter (on-premise) du même portefeuille de services que dans le cloud public. Permettant de disposer d’« Open Telekom Cloud on premise » ou d’« Open Telekom Cloud en mode hydride ». Tout en restant dans un mode full OPEX.

Open Telekom Cloud Edge disponible au premier trimestre 2020

L’Edge Computing est devenu une extension du cloud. Cette méthode d’optimisation employée dans le cloud Computing permet aux entreprises d’exploiter plus rapidement et facilement les résultats du traitement et de l’analyse de leurs données sur plusieurs sites à travers le monde. Cette technologie joue également un rôle majeur dans l’utilisation de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle, que ce soit dans des environnements industriels IoT ou dans le secteur des jeux vidéo. Les données vont alors être traitées au plus près de l’utilisateurafin d’assurer le fonctionnement optimal des appareils ou des applications.

Cette fonctionnalité permettra ainsi aux utilisateurs de déporter les capacités de traitement au plus proche de la source de la demande. Ce service T-Systems disponible sur le cloud public offre l’avantage de gérer et de déployer des composants et des applicatifs métiers de manière sécurisée sur n’importe quel matériel Edge choisipar les clients, mais aussi de les combiner avec l’infrastructure évolutive Open Telekom Cloud Edge. Le cloud public peut dès lors prendre en charge des tâches plus complexes en aval, pour lesquelles des ressources de communication évolutives sont nécessaires. Les exemples les plus représentatifs sont les applications Internet des objets (IoT), telles que le contrôle des véhicules à guidage automatique (AGV) dans les locaux d’une entreprise ou encore les transpalettes qui font des allers-retours entre le magasin et la ligne de production.

Plus agile et plus flexible, le conteneur est la structure privilégiée pour ce type de service. Les clients pourront choisir leur structure et le type de données qu’ils souhaitent stocker à long terme dans le cloud public. Le traitement des données pourra se faire aussi bien sur le périphérique lui-même que dans le cloud afin d’en garantir la continuité de service en cas de coupure de réseau. De même, cela permettra de sécuriser les périphériques IoT sans latence en attendant l’arrivée effective de la 5G.

Les services de HPC et d’intelligence artificielle renforcés

Accessible à la demande sur un modèle Opex, la fonctionnalité Field-Programmable Gate Array (FPGA) est désormais disponible en complément de l’installation de processeurs graphiques (GPU) spécifiques. Les utilisateurs bénéficient dès lors d’opérations de calcul plus rapides compatibles avec le modèle de traitement lié à leur approche d’Intelligence Artificielle. Par exemple des travaux sur l’assemblage du génome humain ou des études de sol pour l’industrie pétrolière et gazière auront pour l’un plutôt besoin de FPGA et pour l’autre plutôt besoin de GPU.

Les conteneurs Kubernetes managés sont également disponibles et supportent les cartes graphiques pour permettre aux applications liées à l’IA de consommer des GPU directement depuis les conteneurs. L’accent est mis sur le Machine Learning grâce à des services managés via une interface graphique en mode PaaS pour simplifier certains types de traitements liés à l’IA ; le fournisseur de services garantit la rétrocompatibilité des nouvelles fonctionnalités jusqu’à 5 versions précédentes.

En avril 2019, le cabinetd’analyste Cloud Spectator a reconnu l’offre « Open Telekom Cloud » comme meilleur cloud public en Europe. En effet, elle se démarque des autres acteurs par sa capacité à offrir une « performance globale supérieure » aux autres Cloud publics.

Share: