Telstra vend son datacenter de Melbourne… pour le louer

Notre commentaire : L’opération vient une nouvelle fois rappeler que le datacenter est désormais considéré comme un placement immobilier rentable, au taux de rentabilité supérieur à celui de l’immobilier d’entreprise.

Andrew Penn, CEO de Telstra, appelle cela “renforcer le bilan”, nous dirions plutôt un délicat plan de restructuration estimé à 2 milliards de dollars. Le premier opérateur télécoms d’Australie vend 276 millions de dollars son datacenter de Clayton, situé à 25 km de Melbourne CBD, le quartier central des affaires… pour le louer à son nouveau propriétaire, le fond australien de placements immobiliers industriels Centuria REIT.

Telstra conserve la charge opérationnelle

Le campus, d’une superficie de 32 000 m², comprend un ancien datacenter de 6,6 MW et un nouveau datacenter de 6,1 MW, et huit autres bâtiments.

Telstra reste dans ses murs puisque le groupe en devient locataire avec un bail de 30 ans, dans le cadre d’une opération qualifiée de “triple-net lease-back arrangement” (accord de cession-bail triple net). Ce qui se traduit par le maintient de la propriété de Telstra sur les équipement informatiques et télécoms, et de sa responsabilité opérationnelle sur l’entretien et la mise à niveau des bâtiments, sur la sécurité, ainsi que la charge des futurs investissements.

Le financement de l’opération

Notons que l’accord porte également sur deux entrepôts dans l’ouest de Sydney, et sur Tullamarine à Melbourne, ce qui pour Telstra porte le total de l’opération de cession à 447 millions de dollars, soit près d’un quart du financement de son projet de restructuration.

Du côté de Centuria REIT, le gestionnaire de fonds a indiqué que les acquisitions seraient financées par la combinaison d’une levée de fonds de 340,8 millions de dollars et d’une dette via des facilités de crédit existantes pour 151,1 millions de dollars.

Share: