Tests – Répondre aux nouvelles attentes opérationnelles du secteur des datacenters

Par Reinier Treur, Vice-président EMEA - Gestion et Approvisionnement de produits, Electro Rent

Les datacenters d’aujourd’hui représentent d’énormes prouesses d’ingénierie. les sites actuellement construits à très grande échelle peuvent accueillir des milliers (et dans certains cas des dizaines de milliers) de serveurs mettent en lumière les dernières avancées technologiques en matière de traitement et de stockage de données. Ces sites nécessitent d’énormes investissements financiers. Afin de fournir des niveaux de performances élevés sans affecter l’environnement de manière excessive, ils doivent définir les critères de référence les plus élevés possibles en termes d’efficacité énergétique. Examinons les défis de test que posent désormais la mise en œuvre et le fonctionnement continu sans perturbation des datacenters, en couvrant tous les aspects clés. Il expliquera ensuite comment de meilleures stratégies d’approvisionnement en équipements de test seront certainement d’une importance capitale pour les opérateurs de datacenters de plus en plus sous pression.

La popularité des services nécessitant des données massives augmente rapidement, la diffusion de vidéos haute définition (HD), les jeux immersifs et la visioconférence font désormais tous partie de notre quotidien. D’autres applications, comme la réalité virtuelle (RV), la santé numérique et l’Industrie 4.0, commencent également à faire des percées importantes. Les exigences qui pèsent sur la capacité des datacenters vont donc augmenter considérablement. Cela va évoluer encore plus à mesure que l’Internet des objets (IdO) gagnera en puissance dans les années à venir. Des quantités massives de données seront par conséquent générées par des milliards de nœuds connectés, pour la surveillance, la gestion, afin d’aider les autorités, les services publics et les entreprises. À la lumière de ces développements, un rapport récent compilé par le cabinet d’analyse IDC prévoit que d’ici 2025, l’utilisation mondiale des données sera 5 fois plus importante qu’en 2018 et atteindra un chiffre annuel de 175 ZetaBytes, soit l’équivalent de plus de 43 000 milliards de DVD de données.

Afin de répondre à ces demandes sans précédent, les opérateurs de datacenters cherchent à adopter des systèmes basés sur une connectivité 400/800G. Un tout nouvel ensemble de paramètres de test doit par conséquent être satisfait. Dans le même temps, les coûts liés aux déploiements de centres de données montent en flèche et les délais de réalisation de ces travaux deviennent de plus en plus serrés. Tout cela signifie que l’instrumentation nécessaire pour les travaux d’installation doit être en mesure de rester dans les limites des contraintes budgétaires et disponible dans un délai court.

D’autres problématiques à évaluer sont également en jeu. Les opérateurs de datacenters sont soumis à des pressions importantes pour optimiser le temps de fonctionnement. Les charges de travail impliquées sont de plus en plus variées et l’infrastructure doit être suffisamment polyvalente pour que le service informatique puisse s’adapter rapidement. La popularité croissante des centres de données de type colocation (COLO), où la capacité peut être fournie à plusieurs clients, ajoute encore à la complexité opérationnelle. Les topologies fondamentales utilisées changent également. Certaines ressources commençant à être positionnées plus près de la périphérie du réseau (pour permettre la prise en charge de latences beaucoup plus faibles), plutôt que de tout centraliser. Une fois de plus, les opérateurs doivent vraiment prendre en compte les défis de test qui seront associés à tout cela. Ils doivent, d’une part, pouvoir mettre de nouveaux sites en ligne rapidement et de manière rentable, et, d’autre part, être en mesure de s’assurer de pouvoir maintenir les performances élevées nécessaires pour respecter les accords de niveau de service que leurs clients attendent.

Principales activités de test

Les opérations d’un datacenters moderne comportent divers aspects qui nécessitent un travail de test complet. Voici un aperçu de certaines des principales tâches que les techniciens chargés des tests devront effectuer.

Tout d’abord, les opérateurs de datacenters ont un besoin urgent de réduire la consommation d’électricité et les émissions de carbone associées de leurs sites. L’UE ayant récemment annoncé des projets de législation exigeant que toutes les opérations des centres de données européens deviennent « neutres sur le plan climatique » d’ici 2030, l’accent est de plus en plus mis sur cette question. Si ces feuilles de route environnementales à long terme doivent être respectées, la surveillance de la qualité de l’énergie et les travaux d’audit énergétique seront essentiels. Les testeurs d’isolement, les wattmètres AC, les analyseurs de qualité de l’énergie et les appareils d’imagerie thermique seront tous nécessaires pour de telles activités. Grâce à leur utilisation, la nature et la source des pertes d’énergie peuvent être détectés, puis réglés.

Figure 1 : Testeur de résistance d’isolement MIT520 de Megger

Une fois ces aspects abordés, la validation de l’intégrité des fibres optiques qui constituent la base de l’infrastructure du datacenters sera la prochaine priorité. Des outils, tels que les dispositifs d’inspection des fibres, doivent être utilisés pour vérifier la qualité des liaisons optiques et examiner les extrémités (pour rechercher la présence de poussière ou d’autres contaminants), afin que les données puissent être transportées efficacement et que la possibilité d’interruption du réseau due à des défaillances soit évitée. Les wattmètres peuvent ensuite servir à établir si les exigences de certification requises peuvent être respectées. Grâce à ces produits, les techniciens chargés des tests peuvent quantifier les pertes optiques résultant de fibres endommagées. Une analyse plus détaillée peut ensuite être effectuée à l’aide de réflectomètres optiques à domaine temporel (OTDR), pour fournir des détails sur la nature du problème et indiquer précisément où il se trouve. Des sources lumineuses seront nécessaires pour accompagner ces équipements, afin de générer des signaux optiques.

D’autres domaines nécessitant une étude approfondie incluent les propriétés électriques du câblage de fond de panier Ethernet (conformément à la norme ISO/IEC 11801-5). Grâce au test de la couche physique, les techniciens peuvent s’assurer que des débits de données élevés et des niveaux acceptables d’intégrité du signal puissent être pris en charge (la gigue et la distorsion du signal étant réduites). Ils peuvent en outre protéger contre la possibilité de diaphonie entre les câbles situés à proximité les uns des autres. Les tests de modèle peuvent vérifier que les formes d’onde du signal soient dans les limites de tolérance acceptables, tandis que les tests de perte par réflexion peuvent vérifier que les niveaux d’atténuation ne soient pas trop élevés. Pour de tels travaux, des oscilloscopes à grande vitesse et des générateurs de forme d’onde arbitraires seront nécessaires.

Figure 2 : Unité de test portative OneAdvisor-1000 de VIAVI pour l’analyse de l’infrastructure réseau 400G

Au niveau de l’appareil, il sera essentiel de vérifier la présence d’émetteurs-récepteurs optiques défectueux dans le matériel réseau du datacenters. Cette opération devra être effectuée de façon continue. De même, les tests du taux d’erreur binaire (BER) de ces émetteurs-récepteurs devra être effectué par les fabricants avant leur expédition. Des analyseurs de réseau optique et des générateurs de modèles de test seront nécessaires à cette fin. Des contrôles d’intégrité réguliers doivent être effectués sur les systèmes d’alimentation sans coupure (UPS) en place, afin de s’assurer que le datacenter soit entièrement préparé en cas de panne d’électricité.

Figure 3 : Module de test multiservice Power Blazer d’EXFO pour les travaux de mise en œuvre et de mise à niveau de service

Approvisionnement efficace en solutions de test

La montée en puissance des niveaux de performances et l’émergence de nouvelles normes ont entraîné la nécessité pour les opérateurs de datacenters et leurs partenaires contractuels d’accéder rapidement à des équipements de test de qualité supérieure. Du point de vue des entrepreneurs, il est essentiel de pouvoir achever le projet qui leur a été assigné dans les délais (faute de quoi ils pourraient être soumis à de lourdes pénalités). Ils doivent en outre être en mesure de s’adapter à différentes exigences de test lorsqu’ils obtiennent de nouveaux contrats, afin de s’épargner la nécessité de faire des investissements de capitaux lourds.

Electro Rent est un partenaire privilégié du secteur des datacenters depuis de nombreuses années et est ainsi en mesure de fournir aux opérateurs l’assistance dont ils ont besoin pour trouver des équipements de test. Cela signifie qu’ils peuvent assurer la pérennité de leurs stratégies de test à mesure qu’ils passent à des vitesses de fibre plus élevées et qu’ils sont également entièrement préparés aux nouvelles mesures législatives relatives à la consommation d’énergie.

Les clients ont accès à une vaste gamme d’équipements différents qui peuvent être rapidement expédiés directement à partir du stock, couvrant tout ce qui est nécessaire pour la réalisation d’audits énergétiques, la caractérisation de fibre optique, la vérification des émetteurs-récepteurs et le dépannage de l’infrastructure réseau. Ils peuvent décider de l’option d’approvisionnement la mieux adaptée à leur situation à ce moment précis – qu’elle prenne la forme d’une location à court terme, d’une location-achat à long ou à court terme ou d’une acquisition d’équipement d’occasion. Il est en outre possible de modifier le mode d’approvisionnement de ces équipements si les situations évoluent par la suite.

Conclusion

Bien que l’achat de nouveaux équipements soit encore considéré par beaucoup comme la seule voie permettant d’approvisionner des équipements de test, de nombreuses autres options peuvent être explorées. En collaborant avec les plus grands fabricants du secteur, notamment EXFO, Megger, Fluke et VIAVI, et en fournissant des plates-formes d’approvisionnement en ligne avancées, Electro Rent peut proposer aux opérateurs de datacenters tout ce dont ils ont besoin pour gérer leurs activités de test. Cette offre de service est étayée par les conseils de l’équipe technique hautement expérimentée de la société. Les opérateurs seront ainsi en mesure de rendre leurs sites plus efficaces, en ayant une plus grande réactivité, un temps de test réduit et de meilleures performances d’un point de vue écologique.

Share: