Thésée Datacenter : inauguration exceptionnelle pour un DC d’exception

Imaginez une salle de colocation de 500 m² aux allures de boîte de nuit… La surprise était totale pour les visiteurs invités à l’inauguration de Thésée DataCenter, un projet décidément atypique dans son approche très haut de gamme et souveraine, qui a fêté le premier-né de son campus de 6 datacenters Tier IV à Aubergenville.

Hébergeur de droit et de capitaux exclusivement français, Thésée DataCenter a débuté cet été l’exploitation de la première de ses 6 tranches de datacenters. Ce premier datacenter Tier IV Cloud Act Free, offre 1000 m² et 3 MW, et consomme 20% d’énergie en moins que ce qui se fait actuellement sur ce marché.

Vous connaissez bien ce projet, nous le suivons avec attention depuis le lancement des travaux. Nous continuerons d’y porter notre attention, dès ce lancement Thésée DataCenter fait figure de chef de file français dans les datacenters haut de gamme, et ses concepteurs nous réserverons certainement de nombreuses surprises, à suivre.

Datacenter Magazine était présent, à l’invitation de Christophe Bouniol et d’Eric Arbaretaz. Ne gâchons notre plaisir de vous diffuser quelques photos de l’inauguration, et le communiqué de presse qui accompagne l’événement à lire ci-après.

Le pari du 100% français

Au moment où la notion de souveraineté numérique revêt un enjeu de taille face aux dernières législations apparues notamment aux États-Unis, deux entrepreneurs, Eric Arbaretaz et Christophe Bouniol, ont fait le pari d’être capables de proposer des datacenters 100% de droit et de capitaux français situés en France.

Avec cet actionnariat, une production et une implantation en France, les entreprises qui hébergeront leurs serveurs dans l’un de ces 6 datacenters auront ainsi la garantie que tout sera fait conformément aux règles légales en vigueur en France – le RGPD, notamment – et surtout que leurs données ne seront absolument pas susceptibles d’être consultées ou réquisitionnées par quelque état que ce soit.

Preuve supplémentaire de l’adéquation de Thésée Datacenter avec les besoins des fleurons industriels et technologiques nationaux, Cédric O, le secrétaire d’Etat au numérique, Sophie Primas, Sénatrice et présidence de la commission des affaires économiques du Sénat ont déjà apporté leur soutien à ce projet, devenu maintenant une réalité.

Une prouesse technologique et énergétique

Sorti de terre en moins d’un an et demi, ce premier datacenter est en cours de certification Tier IV par l’Uptime Institute, attestant ainsi le plus haut niveau de performance et de disponibilité du centre de données.

Dans les faits, cela signifie que tout équipement sur site est quadruplé à minima pour éviter tout risque de perte d’exploitation mais également convenir aux usages les plus critiques, comme le HPC ou la simulation. Le datacenter est dit « à tolérance de panne » : la défaillance d’un équipement essentiel ne peut absolument pas compromettre la continuité de la production informatique.

Mais au-delà de cette excellence technologique, Thésée DataCenter a également pris en compte l’aspect énergivore de ce type d’infrastructure. En effet, les fondateurs de ce datacenter ont choisi de tirer parti d’une technologie de free cooling indirect et mis en place un processus de refroidissement évaporatif pour réduire autant que possible la consommation d’énergie. En d’autres termes, au sein de chacune des salles de stockage, l’air circulera dans une boucle continue afin de maintenir une température acceptable.

Christophe Bouniol, Président de Thésée Datacenter, se félicite « Nous utilisons six centrales de traitement d’air, de 330 kW chacune. Une seule centrale suffit à refroidir notre première salle en rez-de-chaussée de 530 m² et d’une hauteur sous plafond de 5 mètres grâce à un plancher technique d’un mètre de hauteur qui laisse passer l’air sous la salle. Et la majeure partie du temps, nous nous servons de l’air extérieur pour le refroidissement que nous propulsons à une vitesse qui peut atteindre 40 km/h ».

Tant les processus de management que d’exploitation permettent une conformité aux normes ISO 50.001 – qui valide la très haute efficacité énergétique du datacenter – et ISO 14.001 qui certifie quant à elle la gestion optimale des aspects environnementaux.

En outre, Thésée Datacenter s’appuie sur des capteurs présents à différents endroits de ses pièces et une solution d’Intelligence Artificielle développée pour l’occasion. Cette combinaison permet à l’industriel français de calculer très rapidement et de façon régulière les règles d’influence entre le refroidissement et les baies à refroidir, les centrales de refroidissement et la température de l’air extérieur.

A noter que cette prouesse technologique résulte d’une collaboration étroite entre Thésée DataCenter et ses partenaires Wattdesign (qui a créé le jumeau numérique de conception et d’exploitation), Siemens (qui a apporté sa solution d’Intelligence Artificielle pour optimiser l’exploitation), ABB ( dont les équipements électriques sécurise la production IT tout en permettant la meilleure efficience énergétique), HPE ( partenaire de premier plan avec son accord d’hébergement de son offre Greenlake), Eneria (qui fournit notamment sa solution de secours électrique), SPIE ICS (qui a coordonné les multiples travaux autours des grand lots techniques du chantier) et Panduit (qui met en œuvre une market place exclusive aux clients de Thésée DataCenter).

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste