Le chef de projet hydrogène rejoint le TOP 5 des métiers Développement Durable à Impact

Le chef de projet hydrogène rejoint le TOP 5 des métiers Développement Durable à Impact qui connaissent la plus grande croissance en ce début d’année 2021.

Birdeo, cabinet de recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable et l’Impact, a dressé, pour la 3ème année consécutive, son TOP 5 des postes les plus recherchés par nos entreprises françaises pour 2021 (réalisé sur une base de 200 entreprises clientes).

Si en 2020, les « chefs de produit et innovation durable », les « chefs de projet climat », les « chefs de projet conduite du changement », les « gestionnaires de fonds à impact » et les « chefs de projet concertation parties prenantes » avaient le vent en poupe, d’autres métiers les ont devancés cette année ! Et pour cause : la crise sanitaire et économique traversée a finalement davantage mis en lumière une crise écologique sans précédent, et avec elle, de nouveaux talents à recruter rapidement.

1 – CONSEILLER EN TRANSITION NEUTRALITE CARBONE

Le conseiller en transition neutralité carbone est en charge d’accompagner l’entreprise vers une plus grande neutralité carbone, par le biais de la réduction, mais aussi de la compensation.

Profil :

  • Diplôme Bac+5 avec une spécialisation en environnement ou développement durable.
  • Savoir-faire : excellente connaissance du bilan carbone (scope 1,2 et 3) et bonnes connaissances des mécanismes de réduction et de compensation carbone.
  • Savoir-être : précision, goût pour l’innovation, capacité à convaincre et à conduire le changement.

Rémunération : de 45 à 60 K euros par an en moyenne selon l’expérience.

2 – CHEF DE PROJET TAXONOMIE VERTE

Le chef de projet taxonomie verte a pour mission d’analyser et de répertorier les activités liées à la taxonomie verte d’une entreprise. Il s’agit d’une initiative de l’Union Européenne qui ambitionne de répertorier les activités économiques des entreprises répondant aux critères suivants : démontrer qu’elles apportent un bénéfice substantiel à au moins un des six objectifs de développement durable définit par les Nations Unis, tout en évitant d’avoir des effets négatifs sur les 5 autres.

Profil :

  • Diplôme Bac+5 avec une spécialisation en environnement ou finance verte.
  • Savoir-faire : excellente maîtrise des sujets liés au changement climatique et excellente maîtrise de la taxonomie verte européenne.
  • Savoir-être : esprit d’analyse.

Rémunération : de 45 à 65 K euros par an en moyenne selon l’expérience.

3 – CHEF DE PROJET ECOCONCEPTION ET RECYCLABILITE

Le chef de projet écoconception et recyclabilité conçoit des produits et services en minimisant les effets négatifs sur l’environnement et en utilisant autant que possible des matières recyclées. Il identifie des nouveaux matériaux, des nouvelles façons de produire. Il cherche à évaluer l’impact environnemental et travaille sur les notions d’usage.

Profil :

  • Diplôme Bac+5 de formation ingénieure ou design avec une spécialisation en environnement ou développement durable.
  • Savoir-faire : excellente maîtrise des sujets liés à l’environnement et au développement durable.
  • Savoir-être : curiosité et intérêt pour les matières recyclées.

Rémunération : de 45 à 55 K euros par an en moyenne selon l’expérience.

4 – RESPONSABLE CONTENU DE MARQUE RESPONSABLE

Le responsable contenu de marque est au service d’une marque qui développe des produits et services responsable. Il a une double mission : définir le ton de la marque et assurer les campagnes de plaidoyer pour sensibiliser les consommateurs, les fournisseurs et les pouvoirs publics.

Profil :

  • Formation littéraire ou sciences politiques. Une spécialisation en RSE ou développement durable est un plus.
  • Savoir-faire : excellentes capacités rédactionnelles.
  • Savoir-être : capacité à sensibiliser et à « embarquer ».

Rémunération : de 35 à 45 K euros par an en moyenne selon l’expérience.

5 – CHEF DE PROJET HYDROGENE

Le chef de projet hydrogène pilote des projets de production, de stockage et de distribution d’Hydrogène. Sa mission consiste à mener à bien l’ensemble des actions de développement afin d’obtenir les autorisations nécessaires à l’installation.

Profil :

  • Diplôme école d’ingénieur ou équivalent en ingénierie industrielle (énergie, chimie, oil&gas). La formation initiale peut être renforcée par la formation professionnelle et qualifiante en centre de formation.
  • Savoir-faire : maîtrise de la réglementation et des procédures d’autorisation obligatoires, mais aussi fortes compétences dans les risques technologiques et industriels associés à la production et au stockage des gaz industriels.
  • Savoir-être : réactivité, rapidité, mobilité et capacité à travailler en équipe.

Rémunération : de 40 à 50 K euros par an en moyenne selon l’expérience.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste