Un datacenter Edge au service de McLaren Racing F1

Quand l’écurie de Formule 1 McLaren Racing se déplace sur un circuit, son informatique n’est jamais bien loin, dans un datacenter Edge qui l’accompagne.

Dans la F1 comme dans les courses de motos, les écuries arrivent à des points de concordance dans la conception des véhicules où elles finissent par se retrouver et plus ou moins s’égaler. C’est pourquoi tout désormais concerne les gains marginaux qui vont permettre l’aller plus vite.

  • L’écurie de F1 McLaren, ce sont 2 voitures, 2 pilotes et 80 ingénieurs qui se déplacent 22 fois par an.
  • Si à une époque pas si lointaine quelques ingénieurs étaient équipés d’ordinateurs portables, aujourd’hui chaque ingénieur est équipé d’un téléphone ou d’une tablette Android pour consulter les données du véhicule qui le concerne.
  • Chaque voiture embarque 300 capteurs qui produisent un tera et demi de données.
  • Ces données doivent être traitées dans un délai de quelques millisecondes.

Pour orchestrer ces équipements et réaliser ces analyses, l’écurie McLaren emporte et déploie son informatique en périphérie (Edge) de chaque circuit et sur sa base britannique du Surrey.

  • La solution de gestion de la technologie disponible sur un circuit est Workspace ONE de VMware. Elle intègre le contrôle d’accès, la gestion des applications et la gestion des terminaux multiplateformes.
  • Point essentiel pour McLaren Racing, si un appareil quitte le circuit, il peut être éteint. La sécurité est une priorité.

Informations dévoilées par VMware lors de VMware Explore.

Share: