Une plateformance française de calcul quantique

L’annonce d’une plateforme française dédiée au calcul quantique a été faite ce 4 janvier 2002. Cette annonce se fait dans le cadre d’une stratégie nationale autour du quantique et pour ne pas prendre de retard.

Le calcul quantique s’appuie sur des propriétés de la matière qui n’existent qu’à l’échelle de l’infiniment petit. A pleine maturité, il permettrait d’effectuer certains calculs jusqu’à 1 milliard de fois plus vite qu’une technologie de calcul classique, y compris avec les technologies de supercalculateurs actuels, ce qui ouvre la voie à la résolution d’une série de problèmes actuellement non solubles dans un temps humain.

Le budget pour créer et déployer la plateforme a été initié avec 70 millions €. A pleine capacité, le projet devrait être doté de 170 millions.

Cette plateforme de calcul hybride interconnectera systèmes classiques et ordinateurs quantiques. Ces moyens seront mis à disposition d’une communauté internationale regroupant des laboratoires, des startups et des industriels. L’objectif est de faciliter leur accès aux capacités de calcul quantique, afin qu’ils puissent identifier, développer et tester de nouveaux cas d’usages.

Soutenue par l’INRIA, la plateforme sera hébergée au Très Grand Centre de Calcul implanté au CEA DAM (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies renouvelables).

Avec l’accès à cette plateforme, les armées et l’ensemble de la communauté participant aux applications d’intérêt en matière de défense pourront développer une véritable expertise quantique qui renforcera notre supériorité dans les combats de demain.

Peu de détails techniques ont été fournis.

Share: