Une question de souveraineté : 92% des données européennes sont stockées aux États-Unis

Selon le Rapport « European Digital Sovereignity » d’Oliver Wyman, 92% des données numériques en Europe sont stockées aux États-Unis. Ce chiffre écrasant montre clairement la nécessité pour l’Europe de renforcer sa souveraineté.

La dépendance numérique peut se révéler être un obstacle majeur sur le plan économique. Si l’Europe veut devenir une économie numérique de premier plan, elle doit se donner les moyens de retrouver le contrôle, la confiance et la souveraineté sur les données et les technologies.

Mais selon les analystes d’Oliver Wyman, la réalisation de la souveraineté numérique et la mise à l’échelle de l’industrie numérique européenne va coûter (très) cher. Il sera supérieur à 500 milliards d’euros, répartis en :

  • 200 milliards pour la construction d’une infrastructure Cloud et Edge distribuée ;
  • 130 milliards pour la 5G ;
  • 100 milliards pour stimuler l’intelligence artificielle ;
  • 100 milliards pour améliorer la cybersécurité.

Si aujourd’hui 80% des données sont stockées dans le cloud, et donc dans des datacenters, l’adoption de la 5G va entraîner un changement fondamental : 80% des données seront hébergées dans du stockage local s.

Share: