Veille : Comment construire un réseau 5G sur son datacenter ?

Cet article découvert sur DataCenterKnowledge explique par la démonstration comment une entreprise pourrait utiliser son datacenter pour devenir son propre fournisseur 5G et LTE, avec des conteneurs Kubernetes et sans NFV.

La démonstration publique a été réalisée à la fin novembre, lors de la conférence KubeCon 2019 à San Diego. Elle implique un réseau de communication isolé, ainsi que des éléments des technologies sans fil 5G et 4G LTE. Un appel vidéo a été réalisé à l’aide de téléphones grand public, de composants de serveur x86 et sans aucun NFV. Un cluster périphérique basé à San Diego a servi de point de présence d’origine (PoP) pour l’appel. L’animateur était en poste à Montréal. Et le PoP à l’extrémité de réception était situé dans un laboratoire de recherche à Sophia Antipolis, en France, affilié à France Unicom et impliquant des ingénieurs de Red Hat et de l’OpenAirInterface Software Alliance .

Pourquoi sans NFV ? Des acteurs majeurs de la 5G ont fait valoir que la NFV ne devrait pas être utilisée pour séparer les fonctions client des fonctions télécoms sur la même plate-forme ou dans le même datacenter. Cette absence répond à la question des opérateurs de télécommunications sur le partitionnement de l’infrastructure virtuelle de leurs réseaux pour empêcher les incursions de l’espace d’un locataire dans un autre, garantissant la sécurité des appels tout en bloquant les vecteurs d’attaque potentiels.

S’ensuit une solution qui pourrait libérer les opérateurs de télécommunications pour construire leurs propres datacenters dans de puissants clouds orientés clients qui pourraient rivaliser à certains égards avec AWS, Azure et Google. C’est cette même solution qui pourrait donner aux entreprises les clés pour éviter complètement ces mêmes opérateurs…

L’article sur le site DataCenterKnowledge :

https://www.datacenterknowledge.com/networks/how-enterprises-could-one-day-use-their-data-centers-be-their-own-5g-providers

Share: