Veille : le gouvernement britannique rend critiques les opérateurs de datacenters

Face à la pandémie du Covid-19 – que le premier ministre Boris Johnson aurait contracté – les opérateurs de datacenters ont obtenu du gouvernement britannique d’être désignés comme critiques.

La maintenance des infrastructures de datacenters est vitale pour l’économie, plus encore en cette période de pandémie. Mais les opérateurs britanniques de datacenters étaient soumis aux règles de protection et de confinement des salariés des entreprises.

L’industrie des datacenters a donc fait pression sur le gouvernement britannique pour obtenir une autorisation officielle aux entreprises qui maintiennent l’infrastructure numérique pour continuer leur activité opérationnelle.

Les employés des opérateurs et de leurs sous-traitants recevront des papiers officiels avec un sceau d’approbation du gouvernement pour continuer d’exercer.

A noter que cette autorisation permet aux datacenters britanniques de rejoindre le statut de ‘critique’, sans pour autant figurer sur la liste des CNI, l’équivalent des nos OIV (Organisations d’Importance Vitale). Ce qui leur permet d’éviter les coûteux contrôles de sécurité imposés aux organisations relevant de l’urgence nationale.

Pour autant cela n’empêchera pas les opérateurs de datacenters de réduire le personnel et les visiteurs sur place (lire notre article “Covid-19 : Equinix, les datacenters restent opérationnels, mais l’accès public est restreint“), et de reporter les projets.

L’article original paru sur Data Center Knowledge, cliquer ici.

Share: