Western Digital champion de Zoned Storage, une initiative ouverte pour préparer les datacenters au zettaoctet

Zoned Storage s’appuie sur la standardisation de ZNS et SMR, favorisant des architectures plus efficaces, à l’échelle du zettaoctet, pour les datacenters

En 2023 et au-delà, les entreprises, les machines, les industries, les consommateurs, les sciences et autres produiront 103 zettaoctets de données par an, selon IDC*. Western Digital lance Zoned Storage, une initiative qui réunit de nouvelles innovations et de nouveaux standards pour permettre aux architectes de datacenters Cloud et hyperscale de concevoir des niveaux de stockage efficaces, contribuant à maintenir un TCO compétitif et à accroître les économies d’échelle.

L’entrée dans l’ère du zettaoctet va nécessiter de nouvelles structures de datacenters, telles que des infrastructures composables désagrégées. En effet, les architectures génériques actuelles manquent d’efficacité et peuvent entraîner une surconsommation de ressources et un surcoût face à un éventail croissant de workloads, d’applications et d’ensembles de données. De plus en plus, les données seront de nature séquentielle : vidéos, flux d’informations provenant de l’Internet des objets (IoT) ou de la périphérie du réseau, données de surveillance ou pouvant être regroupées en « zones » plus vastes, par exemple de volumineux ensembles exploités par l’intelligence artificielle (IA) ou le Machine Learning (ML). Par conséquent, il est possible d’organiser les workloads dans une optique de gains de performance et d’efficacité, ainsi que de réduction du coût total de possession (TCO), en accélérant l’adoption d’équipements de stockage « zoné ».

L’architecture Zoned Storage permet aux applications, au système hôte et aux équipements de stockage d’orchestrer le placement des données afin de tirer pleinement parti des plus hautes capacités typiquement disponibles grâce aux disques durs SMR (Shingled Magnetic Recording) et au standard émergent ZNS (Zoned Namespaces) pour les SSD NVMe et de pouvoir assurer une qualité de service plus durable et prévisible, assortie de faibles temps de latence. Extension prévue du standard NVMe, ZNS complète la technologie SMR, permettant ainsi aux développeurs d’exploiter à la fois SMR et ZNS de manière unifiée, quel que soit le type de support de stockage. Alors que 50 % des exaoctets livrés sur les disques durs de Western Digital le seront en SMR d’ici à 2023, les clients pourront s’appuyer sur le développement de leurs applications SMR pour y englober des SSD ZNS de haute capacité. Apportant de l’intelligence aux architectures applicatives, SMR et ZNS constitueront des fondations essentielles de la nouvelle ère du zettaoctet, aujourd’hui et à l’avenir.

La densité surfacique leader de SMR, ajoutée aux SSD NVMe ZNS, constitue le fondement de l’initiative Zoned Storage

De plus en plus, les prestataires de services cloud investissent dans des logiciels hôtes capables de gérer des disques durs SMR haute capacité afin d’offrir à leurs clients un meilleur TCO à grande échelle. SMR et ZNS modifient fondamentalement les datacenters cloud et d’entreprise, assurant la pérennité du TCO à l’avenir. Face à un écosystème croissant et une adoption continue de SMR, Western Digital s’attache à fournir les capacités les plus élevées, allant de pair avec l’évolution de ses technologies d’enregistrement assisté par énergie. Aujourd’hui, les disques durs SMR Ultrastar DC HC620 15 To de la société sont commercialisés en volume et celle-ci a présenté une démonstration technologique de son disque dur SMR de 20 To lors d’une conférence de presse et d’une réunion privée avec des clients, organisées à Pékin cette semaine.

Western Digital annonce par ailleurs son SSD de développement ZNS dans le cadre des premiers travaux Zoned Storage. Les SSD NVMe ZNS offrent plusieurs avantages par rapport aux modèles NVMe classiques. Conformes au jeu de fonctionnalités ZNS défini et régi par NVM Express, Inc., ces SSD ZNS sont conçus de façon à réduire l’amplification en écriture, à accroître la capacité et à améliorer le débit et la latence. Ils obtiennent ces améliorations en alignant les « zones » sur les propriétés physiques internes du SSD, éliminant ainsi le manque d’efficacité dans le placement des données.

Le nouveau site communautaire ZonedStorage.io propose des outils et bibliothèques open source

Dans le prolongement naturel de ses contributions constantes au sein du consortium NVMe et de sa longue tradition de mise à disposition de ses outils reposant sur SMR pour la communauté open source, Western Digital lance ZonedStorage.io. En collaboration avec la communauté open source, les clients et les acteurs du secteur, ZonedStorage.io a pour but de servir de tremplin pour les initiatives de développement d’applications et d’aider les ingénieurs concevant des infrastructures de datacenter à exploiter les technologies Zoned Storage. Le site héberge des bibliothèques de développement, des outils, des informations sur ZNS, des ressources liées à SMR et des architectures de référence fournissant un cadre unifié pour gérer des SSD ZNS spécialement conçus et des disques durs SMR à capacité optimisée. Grâce à cette initiative, les développeurs peuvent prendre confiance dans l’écosystème florissant formé par la communauté, les contributeurs et les soutiens du secteur, notamment ATTO Technology, Broadcom, Mellanox et SUSE.

Aux côtés du site phare ZonedStorage.io, l’offre produits de Western Digital comprend le SSD de développement NVMe ZNS Ultrastar et le disque dur SMR Ultrastar DC HC620 15 To, ce dernier étant dès à présent disponible et fourni en volume à des clients qualifiés. Le SSD de développement NVMe ZNS Ultrastar est quant à lui disponible pour certains clients. Consultez le site WesternDigital.com pour en savoir plus sur les produits Ultrastar ou ZonedStorage.io pour obtenir des informations sur la communauté open source.

CITATIONS :

« Il ne fait aucun doute que le secteur doit se rassembler afin de rechercher des moyens innovants et créatifs pour concevoir et architecturer les infrastructures du futur, permettant d’optimiser les workloads avec plus d’intelligence et d’efficacité, ainsi que des infrastructures de stockage et de calcul », observe Ashish Nadkarni, Vice-président en charge du groupe Systèmes, plates-formes et technologies d’infrastructure chez IDC. « Alors que le chiffre d’affaires global généré par les disques durs et les SSD devrait atteindre 27 % des dépenses totales d’infrastructure informatique en 2022, nous voyons dans l’association SMR-SSD-ZNS une formidable opportunité pour les clients, dans les datacenters cloud et hyperscale, d’optimiser leurs infrastructures afin d’accentuer les économies à grande échelle. L’unification des architectures ZNS et SMR à travers des initiatives à base de standards ouverts est une évolution logique dans ce secteur, permettant de bénéficier des gains de densité surfacique des disques durs SMR et des innovations dans la mémoire flash. Celui qui s’implantera le premier sur ce marché s’octroiera un avantage concurrentiel décisif en termes de TCO et de courbe d’apprentissage. »

 

« Si vous pensez à l’univers numérique et à la quantité de contenus qu’il est appelé à produire (de la santé aux véhicules autonomes, des places de marché aux Smart Cities), nous n’en sommes qu’aux prémices de l’ère du zettaoctetFace à ce déluge de données, les architectes de datacenters ne peuvent tout simplement plus résoudre les problèmes de la même façon, au moyen d’équipements informatiques d’usage général. L’initiative Zoned Storage, ainsi que nos innovations flash et SMR – notamment nos 20 To sur neuf disques – apporte à nos clients les outils et ressources nécessaires pour architecturer et optimiser les workloads intelligemment pendant les générations à venir. Forts de notre connaissance des piles logicielles et de noscontributions éprouvées à des initiatives et des comités de normalisation tels que RISC-V et NVMe/NVMe-oF, nous nous réjouissons de partager ces connaissances avec la communauté open source afin d’aider à favoriser le soutien et l’adoption de ZNS et SMR. » – Martin Fink, CTO de Western Digital.

« Nous collaborons avec Western Digital depuis un certain temps au test, à la validation et à l’offre de solutions dans le cadre de son écosystème de disques durs SMR gérés par l’hôte. En tant que fournisseur leader de contrôleurs de stockage, nous avons pour objectif de permettre à nos clients de concevoir des infrastructures optimales qui réduisent les risques ainsi que le coût total des systèmes et leurs délais de mise sur le marché. L’initiative Zoned Storage est une nouvelle étape historique pour aider à préparer les clients cloud et hyperscale à l’ère du zettaoctet. Grâce à la solide direction de Western Digital et au travail du comité NVMe et de la communauté open source, nous apportons la désagrégation intelligente et la standardisation au niveau du stockage pour les prochaines générations. » – Jas Tremblay, Vice-président et directeur général, Datacenter Solutions Group, Broadcom.

« SUSE est un pionnier des logiciels open source et de l’infrastructure définie par logiciel, aidant ses clients à gérer la complexité des données et à gagner en efficacité. Les disques durs SMR et ZNS gérés par l’hôte sont les deux technologies fondamentales de l’initiative Zoned Storage, dans laquelle SUSE Linux Enterprise Server 15 et SUSE Enterprise Storage vont jouer un rôle essentiel pour l’orchestration des applications, du système hôte et du stockage. Il en résultera en définitive une amélioration de l’efficacité des workloads, une meilleure utilisation des infrastructures et ressources informatiques et une diminution du TCO. Nous nous réjouissons de participer à la communauté ZonedStorage.io afin d’ouvrir la voie à l’ère du zettaoctet. » – Matthias Eckermann, Directeur produits plates-formes Linux, SUSE.

 

* Source : IDC Worldwide Global DataSphere Forecast, 2019-2023: Consumer Dependence on the Enterprise Widening, janvier 2019, Doc. n°US44615319
Share: