DigitalBridge acquiert Switch pour 11 milliards $

Nouvelle méga fusion dans les datacenters, Digital Bridge s’est associé à IFM Investors pour réunir les 11 milliards de dollars de l’acquisition de Switch. La transaction a été approuvée à l’unanimité par un comité spécial du conseil d’administration de Switch.

On imagine que les négociations n’ont pas non pas été faciles, plusieurs prétendants étant sur le coup, en particulier le fond d’investissement Brookfield Asset Management. Et il aura fallu à DigitalBridge pousser son offre commune avec IFM Investors (IFM) jusqu’à 11 milliards de dollars pour emporter le morceau, Switch, dont la valeur est estimée à 7 milliards de dollars.

DigitalBridge est la démonstration de l’intérêt que les investisseurs portent aux acteurs du datacenter. La société est née en 2021 de la cession par Colony Capital de ses actifs non numériques et de son changement de nom en DigitalBridge. Elle est composée de DataBank, Scala Data Centers , Landmark Dividend LLC , des datacenters de PCCW, de participations importantes dans Vantage Data Centers et AtlasEdge , et l’activité mondiale de gestion des investissements en actions d’infrastructure d’AMP Capital.

S’y ajoutera au second semestre – si les actionnaires suivent le choix du conseil d’administration et sous réserve de l’accord des autorités -, les campus de datacenters exascale de Switch à Reno, Las Vegas, Grand Rapids et Atlanta, un campus en construction au Texas, Data Foundry, et une co-entreprise avec Dell pour construire des datacenters Edge dans les sites FedEx aux États-Unis.

Ajoutons que DigitalBridge serait également sur les rangs pour acquérir le chinois Global Switch, qui serait à vendre depuis la fin de l’année dernière. Lire : »Le chinois Global Switch serait à vendre, pour 11 milliards $« 

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste