GRC a levé 28 millions $ pour continuer de développer le refroidissement par immersion

Encore considéré comme une star-up – la société affiche dix ans d’existence -, GRC (Green Revolution Cooling) a levé 28 millions de dollars de financement de série C.

Lire également : « Spécial immersion – Néphélé Data Control distribue les solutions d’immersion de GRC« 

Plus que la nouvelle levée de fonds, 28 millions de dollars qui portent le financement total de la start-up à 43 millions de dollars, c’est l’origine des fonds qui interpelle : 25 millions ont été apportés par le coréen SK Lubricants.

Le refroidissement par immersion repose sur des boîtiers remplis d’huile minérale non conductrice dans laquelle sont enfoncés des serveurs. Cette technique exploitée dans le datacenter permet d’éliminer les systèmes de traitement et de refroidissement par air, Computer Room Air Conditioning (CRAC), les contrôles d’humidité et autres équipements conventionnels.

L’immersion prend en charge des densités informatiques beaucoup plus élevées que ce qui est possible avec des racks refroidis par air. De plus, moins de pièces mobiles signifie moins de risques de panne mécanique.

Sur le plan IT, GRC collabore avec Intel pour tester la sécurité et la fiabilité de cette technologie et optimiser les performances système des racks refroidis par immersion alimentés par les processeurs Xeon Scalable. GRC travaille également avec HPE pour intégrer les serveurs ProLiant et Apollo à ses systèmes de refroidissement ICERaQ.

Mais ce qui a retenu notre attention dans cette annonce de levée de fond, c’est que le principal investisseur est un pétrolier de premier plan, SK Lubricants, une filiale du conglomérat coréen SK Group. SK Lubricant fabrique une large gamme de produits pétroliers, y compris des huiles minérales diélectriques qui sont essentielles pour les systèmes de refroidissement par immersion.

GRC consolide à la fois ses finances et sa logistique de fourniture des fluides pour ses systèmes en immersion. Ce choix s’accompagnera-t-il d’une exclusivité de fourniture des fluides dans ses équipements ? La question est posée.

Côté SK Lubricant, alors que l’automobile, premier secteur consommateur des huiles pétrolières, migre à marche forcée vers l’électrique, la fabrication et la commercialisation d’huiles minérales diélectriques offre une reconversion des productions suffisamment sérieuse pour que tous les pétroliers s’y intéressent.

SK Lubricants a d’ailleurs déclaré qu’il visait à élargir son portefeuille en un fournisseur de solutions de gestion de la chaleur en tant que nouveau moteur de croissance en utilisant sa force dans la fabrication d’huiles lubrifiantes haut de gamme.

Il manquait aux acteurs de l’immersion à fiabiliser la fourniture des huiles et à obtenir la validation de cette technologie par des fabricants de composants et de serveurs, indispensable pour entrer dans la case support, GRC est en bonne voie.

Share: