Malgré le moratoire, Amazon est autorisé à construire un nouveau datacenter à la périphérie de Dublin, Irlande

L’An Bord Pleanála, l’organisme de planification irlandais, a autorisé Amazon à construire un nouveau datacenter à la périphérie de Dublin, sur le site de Drogheda, dans le comté de Meath, pour lequel il avait reçu un permis de construire en février 2021.

A l’époque, Amazon avait obtenu un permis de construire pour un datacenter sur l’IDA Business & Technology Park, d’une surface de 28 566 m² en deux étages, exploitant 48 MW d’énergie, et pour un budget de 350 millions d’euros.

Deux autres installations devaient suivre, mais elles se sont heurtées à l’opposition de l’An Taisce, l’Irish National Trust, qui s’interrogeait sur l’impact de la présence de plusieurs nouveaux datacenters sur l’approvisionnement énergétique de l’Irlande, et sur les objectifs d’Amazon en matière d’énergie renouvelable sur un site qui au final représentait un engagement sur 144 MW.

Il semble qu’Amazon a su répondre aux interrogations, puisque l’organisme irlandais a indiqué que le développement proposé par le géant du cloud serait « conforme à la bonne planification et au développement durable de la région« . Amazon a en particulier investi dans quatre parcs éoliens en République d’Irlande et un en Irlande du Nord – deux sont actifs, les autres le seront fin 2022 et en 2023 – totalisant plus de 240 MW.

C’est ainsi que malgré le moratoire de facto sur les nouveaux développements de datacenters dans la grande région de Dublin imposé par l’opérateur public irlandais de transport d’électricité EirGrid – lire « Plus d’électricité pour les nouveaux datacenters à Dublin » – , Amazon est autorisé à construire un premier datacenter.

Share: