Une nouvelle version pour AOS, la plateforme qui digitalise les appels d’offres du BTP

Notre commentaire : Nous l’avons évoqué dans notre article “Quelles tendances chez les entrepreneurs du datacenter ?“, les entrepreneurs des chantiers de datacenters utilisent enfin des outils numériques. AOS fait partie des outils recherchés par les entrepreneurs.

AOS, la plateforme qui digitalise les appels d’offres du BTP, frappe encore avec une nouvelle version de la signature électronique des marchés traités.

Depuis 2018, AOS s’inscrit comme « facilitateur » pour les professionnels du secteur du BTP avec sa plateforme qui propose aux acteurs de la profession (maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage) une offre 100% digitale pour lancer et suivre leurs appels d’offres.

Aujourd’hui, pour aller encore plus loin, et leur faciliter toujours plus le travail, AOS lance une nouvelle version de sa signature électronique des marchés traités. Quelques clics suffisent, les appels d’offres sont clôturés directement en ligne. Plus de pertes de temps inutiles… d’un simple coup d’œil, les donneurs d’ordres peuvent suivre le processus et s’assurer de la signature des contrats.

Disponible depuis le mois de novembre 2020, la nouvelle version de cet outil vient compléter les offres de services et d’accompagnement uniques de la plateforme AOS : tableau comparatif des offres, messagerie en ligne, optimisation des coûts… AOS est une plateforme de partage française, développée et hébergée en France.

« AOS s’est donné pour mission d’accompagner tous les acteurs du bâtiment dans la conduite du changement numérique », rappelle Alexandre Brochot, co-fondateur d’AOS.

Le BTP est en pleine évolution : fini Excel, mails, WeTransfer. Dans le secteur du BTP, un appel d’offres représente 95% de tâches manuelles et 70% de temps passé sur des mails et sur Excel. Depuis son lancement en mai 2018, AOS facilite les processus des équipes techniques, projets ou programmes qui construisent des bâtiments dans tous les secteurs de l’immobilier : résidentiel, bureaux, logistique, santé, hôtellerie, restauration. Aujourd’hui, 50 000 professionnels du BTP l’utilisent, dont près de 20 000 entreprises du bâtiment. Ce sont 10 milliards d’euros cumulés de travaux passés par la plateforme. AOS révolutionne les pratiques d’un secteur qui se digitalise peu à peu.

Clôturer un marché en 15 minutes, au lieu de 15 jours ! Pour simplifier toute la chaîne du processus d’appel d’offres, AOS automatise une nouvelle tâche chronophage, celle de la signature des marchés traités. Dans les faits, cette fin de procédure nécessite que le maître d’œuvre, l’économiste, les artisans, et toute autre partie prenante sélectionnés se déplacent physiquement uniquement pour signer le marché. Imaginez, par exemple, quand ils se trouvent à plus de 50 km ! Depuis le mois de novembre 2020, AOS intègre à sa plateforme une version plus avancée de la signature électronique pour permettre aux parties-prenantes de signer et d’authentifier le document finalisé.

« C’est au printemps 2020, pendant le confinement, que nous avons développé cette nouvelle fonctionnalité. Dans le contexte actuel, où le présentiel est de plus en plus remplacé par les échanges virtuels, la signature numérique apporte aux donneurs d’ordres et entreprises du bâtiment plus de flexibilité et surtout un gain de temps conséquent », explique Thomas Cassou, co-fondateur d’AOS.

Des nouveautés clés pour signer un marché sur la plateforme AOS

  1. Les DCE sont transformés en dossier marché : les documents sont importés directement depuis la plateforme.
  2. La reprise à l’exactitude de l’arborescence du dossier : en un simple drag & drop, les entreprises peuvent importer leurs dossiers marchés et les retrouver compilés.
  3. Visualiser le document synthétisé (fichier pdf). AOS permet également de positionner et personnaliser les zones de signatures, les mentions « bon pour accord » ou encore « fait à …, le … ».
  4. Les dossiers et documents à signer sont triés par projet.
  5. Agir sur la confidentialité des documents : l’utilisateur peut choisir qui a accès aux dossiers à signer par projet.

Une fois envoyé, le tableau de bord de la plateforme permet de suivre le processus entre les entreprises qui ont signé ou celles qui sont en cours de signature avec la possibilité d’envoyer un e-mail de relance en un clic.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste