Augmenter l’efficacité des DataCenter : Minimiser l’équipement informatique inactif

Quatrième épisode de la « SAGA » DataCenter que nous propose ABB (en 10 épisodes) : Les nouvelles technologies utilisées dans les serveurs de dernière génération et les nouvelles possibilités de virtualisation doivent permettre de minimiser les équipements et de mieux appréhender leur utilisation et donc leur consommation pour augmenter l’efficacité des DataCenter.

Episode précédent (cliquer ici)

Episode 4 : Minimiser l’équipement informatique inactif – Chasse aux zombies, et virtualisation

L’équipement informatique est généralement très peu utilisé par rapport à sa capacité. Les serveurs ne sont généralement utilisés que de 5 à 15%, les processeurs de 10 à 20%, les périphériques de stockage de 20 à 40% et les équipements réseau de 60 à 80%.

Cependant, même si un de ces appareils est inactif, l’équipement consomme toujours une partie importante de l’énergie qu’il consomme à une utilisation maximale. Un serveur typique consomme 30 à 40 % de la puissance maximale même lorsqu’il ne produit pas.

L’Uptime Institute a constaté que 30% des serveurs dans le monde ne sont pas utilisés. Cela n’affecte pas le PUE d’un DataCenters, mais entraîne une perte de 30 milliards d’Euros d’électricité gaspillée. Pour lutter contre cela, identifier les équipements sous-utilisés et les mettre hors tension peut sembler être une des stratégies la plus efficace.

Cependant, bien qu’il existe des algorithmes pour allumer et éteindre les serveurs en fonction des besoins en capacité pour réduire la consommation d’énergie, éteindre le serveur n’est pas nécessairement la meilleure réponse. La commutation répétée de serveurs consomme de l’énergie et induit une usure importante des systèmes de stockage.

Pour gérer les 10 millions de serveurs «zombies» dans le monde, une meilleure approche réside dans l’informatique distribuée. Celle-ci relie les ordinateurs au travail comme s’ils se composent d’une seule et même machine.

La mise à l’échelle du nombre de DataCenter travaillant ensemble augmente leur puissance de traitement, réduisant ou éliminant ainsi le besoin d’installations distinctes pour des applications spécifiques.

Comme vu dans les chapitres précédents, une vision globale de l’utilisation de l’énergie dans le DataCenter permettra de définir les besoins de regroupements des serveurs.

Virtualisation des serveurs et du stockage

À travers l’expérience acquise dans l’industrie, nous pouvons voir de nombreux serveurs et systèmes de stockage dédiés déployés de manière inefficace pour une seule application – juste maintenir des lignes de démarcation physiques. Cependant, avec la virtualisation, il est possible d’agréger les serveurs et le stockage sur une plate-forme partagée tout en maintenant une séparation stricte entre les systèmes d’exploitation, les applications, les données et les utilisateurs.

La plupart des applications peuvent s’exécuter sur des “machines virtuelles” distinctes qui, en arrière-plan, partagent le matériel avec d’autres applications. La virtualisation peut apporter de grands avantages à la plupart des DataCenters, améliorant considérablement l’utilisation du matériel et permettant de réduire le nombre de serveurs et de périphériques de stockage énergivores. La virtualisation peut améliorer l’utilisation du serveur de 10 à 20% en moyenne à au moins 50 à 60%.

Mais la virtualisation n’est pas La solution pour tous les DataCenters qui souhaitent être plus efficaces, en particulier s’ils sont conçus pour gérer les pics de charge tout au long de la journée, auquel cas un matériel inutilisé est nécessaire.

Il est donc nécessaire de consolider l’ensemble des composants du DataCenter.

En savoir plus : https://new.abb.com/fr/datacenters

Share:

1 thought on “Augmenter l’efficacité des DataCenter : Minimiser l’équipement informatique inactif

Comments are closed.